route de Courtedoux

Route de Courtedoux

 

rue du Temple

Rue du Temple

 

ancien véhicule

Le premier véhicule de d'entreprise

 

véhicule actuel

Un des véhicules actuels

Historique

L’histoire de F.Hänni Electricité commence à une époque où deux frères, Frédéric et Michel Hänni travaillaient en tant qu’électricien dans une entreprise de Delémont.

En 1934, une crise importante frappa la Vallée, et le travail se fit rare. C’est pour cette raison que Frédéric, accompagné de sa femme, décida de venir tenter sa chance à Porrentruy. Michel, quant à lui, désirant garder son emploi, continua à travailler à Delémont.

Une année plus tard, Frédéric fit l’acquisition d’un bâtiment situé au numéro 3 de la rue du Temple et créa en société simple sa propre entreprise d’installations électriques ainsi qu’un magasin de lustrerie. Le premier étage fut d’abord utilisé comme dépôt avant d’être transformé en appartement dans lequel il emménagea avec sa femme.

Frédéric et sa femme eurent trois enfants qui intégrèrent progressivement l’entreprise. Betty, l’aînée, aidant sa maman au magasin, tandis que Maurice et Bernard profitaient de leurs congés scolaires pour bricoler dans l’atelier de leur papa.

L’activité de l’entreprise fut ralentie durant la deuxième guerre mondiale. En raison de la mobilisation et des restrictions de carburant, il n’était plus possible d’utiliser l’unique petite voiture que Frédéric possédait pour ces déplacements. Malgré ces temps difficiles, il fallait continuer les opérations et assurer le bon fonctionnement des affaires. Ce furent alors les enfants qui se chargèrent des livraisons de matériel auprès des clients ou des ouvriers. Ils partaient en vélo ou en patins et attachaient ingénieusement des charrettes à leur modeste moyen de transport. Les trajets étaient parfois très longs, si bien qu’ils devaient souvent dormir chez l’habitant, de même que les ouvriers qui rentraient en général le samedi soir après avoir travaillé toute la semaine. En grandissant, Maurice et Bernard décidèrent de suivre les traces de leur père et se lancèrent tous deux dans un apprentissage d’électricien.

A sa retraite, Frédéric Hänni remit son entreprise à ses trois enfants. L’entreprise devint alors une société anonyme. Betty s’occupant toujours du magasin épousa Monsieur Eugène Girardin qui intégra l’entreprise familiale en tant que responsable des achats et aida quelquefois Bernard pour divers travaux d’installations électriques. L’entreprise se développa et c’est ainsi que le bâtiment du numéro 1 de la rue Achille Merguin fût acquis pour en faire un atelier et quelques garages pour les véhicules. Cette augmentation de surface permit à Maurice de diversifier les activités de l’entreprise dans le domaine des installations et ventes de radios et de télévisions, son épouse œuvrant aux tâches administratives et à la comptabilité.

En 1955, les frères Hänni séparèrent les secteurs « télévisions » et « installations électriques » et très rapidement l’entreprise connut une période de grand boom grâce à l’arrivée d’appareils ménagers comme les frigos, les congélateurs, les machines à laver et les lave-vaisselles. L’entreprise travailla aussi sur de nombreux chantiers importants tels que le home de Miserez-Charmoille, l’hôpital et le château de Porrentruy, plusieurs abris de protection civile répartis dans les villages avoisinants, etc. A cette époque les entreprises électriques n’étaient pas assez nombreuses pour répondre à la demande. Le seul concurrent de la société Hänni était les F.M.B. Aujourd’hui, il existe cinq entreprises d’installations électriques en Ajoie.

L’entreprise F.Hänni a toujours porté une grande attention à la formation. Déjà Bernard Hänni suivait une à deux fois par mois des cours en matière de téléphonie et d’informatique afin d’assurer un haut niveau de compétence dans ces domaines. Ensembles, les frères Hänni ont assuré la formation d’une centaine d’apprentis électriciens avec un taux de réussite très élevé. Seuls deux apprentis ont échoué à leurs examens finaux. Grâce à ce pourcentage élevé de succès (98%), F.Hänni peut être fière de sa réputation d’excellente entreprise formatrice.

En 1997, les frères et sœur Hänni cédèrent la société à Messieurs Vauclair et Stächeli, tous deux employés très appréciés de l’entreprise en tant que chefs de chantiers. Un des propriétaires au moins devant avoir une maîtrise fédérale, Monsieur Stächeli l’obtint deux ans plus tard avec succès afin de répondre à cette obligation. Depuis cette reprise, les nouveaux propriétaires ont fait d’énormes rénovations, notamment dans les bureaux, les appartements et à l’extérieur du bâtiment.

Depuis sa création, la famille Hänni a forgé l’excellente réputation de cette entreprise. C’est pourquoi la raison sociale n’a pas changé lors de sa reprise. Toutefois, cette famille n’a pas transmis qu’un bâtiment, elle a transmis un esprit de familial qui subsiste encore aujourd’hui et qui représente une des valeurs essentielles de cette société.